Mobilité aux abords des établissements scolaires

Chers Citoyens,

Chers Parents,

Chers Collègues,

Chers Usagers,

Madame, Monsieur,

Comme vous le savez, la mobilité est un enjeu essentiel et une préoccupation majeure de la politique menée par la Ville avec l’élaboration de son PCM (Plan communal de mobilité). A ce titre, - profitant d’aménagements de voirie au centre-ville, notamment-, nous avons tenu à associer à la Zone de Police, les directions des établissements scolaires pour participer à la réflexion sur la problématique de la circulation aux abords des écoles qui constituent des pôles générateurs de trafic, plus ou moins importants.

Nous, acteurs, Ville, Zone de Police, écoles, parents, élèves et usagers en général, faisons le constat de trop d’infractions au code de la route aux entrées et aux sorties des établissements scolaires : vitesse excessive (les conducteurs respectent peu la limitation de 30 km/h), traversée dangereuse de la chaussée, stationnement particulièrement anarchique (en double file, sur les trottoirs, sur le passage piéton…). Ces comportements génèrent de l’insécurité routière et sont défavorables à la convivialité et à une bonne cohabitation entre usagers différents.

 

Pour modérer la circulation automobile, réduire la vitesse, canaliser le flux des élèves sortants et sécuriser les traversées de rues ou bien encore lutter contre le stationnement sauvage, à partir du 12 novembre prochain, l’arrêt et le stationnement, côtés pair et impair, seront strictement interdits avenue de Samart, partant du boulevard du Centenaire jusqu’à hauteur de l’avenue du Presle. Cette mesure sera testée pour une période transitoire de 3 mois avant évaluation.

 

Nous vous rappelons que le parking des Casernes (face à l’Athénée) est accessible à tous pour l’arrêt et/ou le stationnement et qu’un cheminement piéton peut être emprunté par les usagers faibles comme point de départ jusqu’aux écoles pour assurer leur sécurité. C’est peut-être l’occasion de changer certaines habitudes de déplacement : la marche à pied, le vélo, les transports publics et le covoiturage.

 

Nous soulignons encore que la zone d'arrêt située sur le boulevard de l'Enseignement, devant l'IND secondaire, ne peut être utilisée comme une zone de stationnement.

Pour rappel du code de la route, « l'arrêt est le temps strictement nécessaire au chargement et déchargement ». La Police nous signale que « rester dans votre voiture pour attendre votre enfant, ce n'est pas être à l'arrêt mais en stationnement ! » Lorsque vous agissez de la sorte, vous êtes en infraction... Les parents qui arrivent à l'avance ou qui souhaitent accompagner leurs enfants doivent s'orienter vers une zone de stationnement (Place d'armes, rue des Religieuses, rue Eglise Saint-Philippe, parking de la Croix-Rouge, parking de la rue du Collège, rue de Namur, parking de la Caserne, rue de la Reine...).

 

Plan de la Ville

https://www.google.com/maps/place/Place+d'Armes+12,+5600+Philippeville/@50.196262,4.544084,16z/data=!4m5!3m4!1s0x47c1f5c9b7ce504b:0xbbaf30613f69a82!8m2!3d50.1962621!4d4.5440838?hl=fr-FR

La mobilité, c’est l’affaire de tous ! La sécurité aux abords des écoles concerne tant les parents, les élèves que les enseignants et les directions des établissements scolaires. Chacun, selon sa sphère d’intérêt et de compétence, peut contribuer à une meilleure organisation de la circulation du chemin vers l’école et dans sa périphérie. Nous comptons sur votre compréhension et votre collaboration. Outre d’induire des changements de comportements, notre volonté est de vous informer, de vous sensibiliser, de vous associer au plan d’actions que nous menons et non de vous réprimander sauf pour celles et ceux qui n’entendraient pas et ne respecteraient pas règles et usages de bonne “conduite”. C’est ensemble, pour le bien et la sécurité de tous, que nous réussirons le pari d’un partage équitable entre tous les usagers, en toute sécurité.

Nous vous remercions de prendre bonne note et nous vous assurons, Madame, Monsieur, Chers Parents, Chers Collègues, de notre entier dévouement.

Avec la collaboration de la Ville de Philippeville, de la Zone de Police Hermeton et Heure, des Directions des écoles fondamentales et secondaires de l'Institut Notre-Dame de Philippeville et de l’Athénée Royal Jean Rostand.